NOTABIS, Société notariale à Liège

 

NOTABIS

Société notariale à Liège

cp

Communiqué de presse officiel

Le nombre de transactions immobilières s’envole à la Côte belge

28 août 2021

Les amateurs sont nombreux à vouloir acheter un appartement à la Côte. Sur les six premiers mois de 2021, le nombre de transactions a augmenté de +38,8% comparé à la même période en 2019. Les communes d’Ostende et de Knokke restent les plus plébiscitées. Les prix augmentent aussi, mais de manière beaucoup moins importante. Le prix moyen d’un appartement est désormais de 299.030 euros. Le prix moyen peut varier du simple au triple d’une commune à l’autre.

La Côte belge est toujours de plus en plus populaire auprès des acheteurs de biens immobiliers ! En comparant les six premiers mois de 2021 et la même période en 2020, le nombre de transactions immobilières a augmenté de + 47,5 %. Pour rappel les six premiers mois de 2020 avaient été marqués par le confinement lié au coronavirus, mais si l’on compare les six premiers mois de 2021 à ceux de 2019, l’augmentation est quand même de +38,8%.

« L'augmentation de l'activité immobilière sur la Côte est plus importante que pour l'ensemble de la Belgique, où l'augmentation par rapport à 2019 n'est " que " de 16,7 %. La forte augmentation des transactions à la Côte est liée au coronavirus. D'une part, les personnes qui veulent acheter une seconde résidence sont moins intéressées par l'immobilier à l’étranger, et d'autre part, de nombreux investisseurs veulent sécuriser leurs liquidités en investissant dans l'immobilier », analyse le notaire ostendais Bart van Opstal.

Des prix qui augmentent beaucoup moins que l’activité

Si l’activité a connu une augmentation spectaculaire, les prix ont augmenté de manière nettement moins importante. Le prix moyen d’un appartement à la Côte durant les six premiers mois de 2021 est de 299.030 euros, soit une augmentation de +4,1% par rapport à 2020.

En 5 ans, le prix moyen d’un appartement a augmenté de +9,3% en tenant compte de l’inflation sur cette période. Cette évolution est inférieure à celle des appartements au niveau national (+13,4% après inflation). « Le marché immobilier de la côte est en fait à deux vitesses : les prix des appartements neufs augmentent en raison de la forte demande et de la hausse des coûts de construction. Les prix des appartements plus anciens ne suivent pas cette hausse et ont même tendance à baisser. Ces deux tendances se compensent partiellement », explique le notaire ostendais.

Cette augmentation moyenne n’est sans doute pas le meilleure indicateur à prendre en compte. En effet, le prix moyen d’un appartement à la Côte varie fortement en fonction de deux éléments : la commune où il se trouve et s’il est sur la digue ou non. Le marché immobilier de la Côte est très hétérogène, les différences de prix peuvent donc être très importantes.

Knokke près de 3 fois plus cher que Bredene !

Si l’on regarde le prix moyen d’un appartement par commune, on voit par exemple que le prix moyen dans la commune la plus chère,  Knokke (593.745 euros), est près de 3 fois supérieur au prix moyen dans la commune la moins chère, Bredene (199.116 euros).

Cette différence de prix est encore plus marquée pour les appartements situés sur la digue. Certaines communes atteignent d’ailleurs des records. Pour la première fois, les appartements sur la digue de Heist-aan-Zee affichent un prix moyen supérieur à 600.000 euros. A Knokke, le prix moyen d’un appartement sur la digue passe pour la première fois la barre des 870.000 euros.

Source: Fednot

 
 

Data Protection Officer

L’étude a désigné un data protection officer pour assurer la protection des données à caractère personnel qu’elle traite. Toute demande relative à la protection des données à caractère personnel de l’étude ainsi que toute demande relative à l’exercice des droits des personnes concernées peuvent lui être adressée à l’adresse info@privanot.be .